[tuto] Réaliser une squeezebox soi-même - Carmagnole

Carmagnole

Soyez résolus de ne servir plus et vous voilà libres

[tuto] Réaliser une squeezebox soi-même

Rédigé par propositionjoe Aucun commentaire
 
 



J'ai réalisé deux ampli connectés chez moi, pour ma salle de bain et pour ma cuisine. Je me suis basé sur le valeureux système développé par logitech et libéré depuis appelé les squeezebox. Je vous propose de partager les étapes cette réalisation.

Prérequis:
Être relativement bricoleur, avoir du temps et quelques outils (surtout pour les finitions).

 
 
 

Matériel nécessaire

- Un rapsberry pi (ou odroid ou tout autre carte de votre choix) = peu chère, et ça fera parfaitement tourner un lecture lmp.
- Un ampli numérique (SMSL ou FDA pour les plus connus) = il faut qu'il prenne peu de place et pour une écoute audiophile qu'il ait une entrée usb (DAC). J'ai pour ma part choisi le smsl q5 pro.
- Des planches de bois (j'ai pris du medium, c'est loin d'être noble, mais c'est tendre et on en fait ce qu'on en veut). Le coffre pour ma squeezbox mesure donc l15cm*L24cm*h21cm avec une planche au milieu de la structure pour fixer tous les éléments. Le couvercle du dessus et du dessous sont amovibles pour un accès facile et sont percés pour laisser entrer l'air.
- Un ventilateur de pc, parce qu'il ne faut pas se mentir, un ampli ça chauffe beaucoup (je vous conseille de prendre en même temps un régulateur de tension, ça permettra d'ajuster le ratio bruit/refroissement facilement).
- Une alimentation 5v pour le raspberry pi (ici par exemple).
- Une clé wifi à pas chère et compatible linux out of the box = j'ai souffert de nombreuses déconnections avec le wifi d'origine, alors autant faire bien les choses.


En complément

- Un rouleau de mousse de caoutchou (ce qu'on met pour calfeutrer autour des portes) = pour mettre entre le ventilateur et la squeezebox et éviter que les mauvais bruits ne prennent de l'ampleur (caisse de résonance).
- Une prise murale pour brancher des enceintes (ça c'est pour avoir un truc propre, il est aussi possible de faire passer les fils jusqu'à l'ampli par un trou dans la squeezebox).
- Des cales de placard magnétique = pour rendre une ou plusieurs face facilement amovible.
- Un filtre à poussières et une grille de ventilateur.
- Viserie, boulons, tiges filtées, et quelques baguettes d'aluminium.

J'ai aussi commandé deux rallonges usb pour avoir des accès usb en façade, malheureusement ça n'a pas l'air d'être fonctionnel (et je ne sais pas pourquoi...).


Le choix du soft

Il y a trois grandes possibilités:

- PiCore Player: opensource, et surtout il n'écrit rien sur la carte sd, tout est sur la ram. Gros avantage, puisque le principal risque de panne est écarté. Je ne l'utilise pas, parce que je souhaitais aussi faire de mes squeezebox des antennes BLEA pour mon installation jeedom, et Picore player est une version allégé de linux qui n'a pas apt.
- Max2pay: l'utilisation est gratuite, mais des options sont payantes (d'ailleurs je ne comprends rien à leur offre).
- Contrairement au deux précédentes qui s'installent facilement puisqu'il suffit de flasher sa carte sd (le web regorge de tuto pour le faire), la dernière solution nécessite de mettre les mains dans le cambouis. Il faut partir d'une base raspbian, et y installer squeezelite. Ce tuto vous dit tout.

Enfin n'oubliez pas que si vous souhaitez faire du multiroom, il vous faudra aussi installer un serveur squeezebox qui fera le lien entre les différentes platines. Pour ma part, j'ai une vm chez moi qui fait serveur, et deux squeezebox basées sur une image de max2pay et c'est ce que je trouve le plus simple à mettre en oeuvre.

Les branchements électriques

Il faut savoir que le pi et le ventilateur ont chacun besoin de 5v pour fonctionner; cela tombe bien le transformateur fourni justement cette tension là. Pour brancher tout cela il faudra sectionner les cables et traditionnellement il y aura un fil noir pour le - et un fil rouge pour le +. On est en courant continue, donc il faut absolument respecter le sens sous peine de faire griller son matériel.





Revue photo

Je termine cet article en vous laissant jeter un coup d'oeil sur ce que ça donne chez moi. J'espère que ça vous donnera envie de faire mieux.


 









Il reste plus qu'à se mettre à la fabrication des enceintes pour aller avec!

 
Classé dans : Tuto, diy Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article