chiffrement

Password store: un gestionnaire de mot de passe.

Futé comme un git

Je vous propose un tuto afin de mettre en place password store comme gestionnaire de mot de passe. Il existe une interface aussi bien sous linux (qtpass est excellent) que sous android. Son fonctionnement est à la fois simple et lisible (synchronisation par git et chiffrement gpg), mais relativement technique à mettre en oeuvre. C’est donc une belle occasion de se fortifier les commandes. Prérequis Une forge logicielle de type git Une machine sous debian ou fedora (et probablement d’autres distributions).

Utiliser protonvpn simplement sous linux .

Valable pour toute .conf openvpn

Pré-requis Un abonnement à ProtonVPN Une machine sous Debian 8 ou Fedora 25 (mais toute Linux pas trop exotique devrait faire l’affaire) Objectif Je vous propose un papier résumant en une page les étapes nécessaires pour utiliser Protonvpn simplement. C’est à dire afin qu’il se lance au démarrage sans intervention de l’utilisateur, et qu’en cas de crash, le service se relance seul. Edit du 29 octobre 2017: Attention au moment de rédiger cet article je ne mettais pas rendu compte que Protonvpn ne fonctionnait qu’en ipv4.

Surfer en toute anonymat avec un vpn.

Surfez couverts

Quand on choisit d’utiliser un vpn pour protéger sa vie privée, il me semble qu’il convient par principe de ne pas recourir à des revendeurs de solution vpn toutes faites (et toutes sales). Surtout qu’un simple vps peut faire l’affaire, on en trouve entre 3 ou 5€. Il faut juste faire attention à ce que le serveur ne soit pas en France; afin de faire plaisir au ministre de l’intérieur et à ses politiques en faveur de la liberté.

Utiliser DNScrypt sur l'ensemble de son réseau local.

Pour vivre heureux, vivons caché

Edit du 17 mars 2018: le proxy utilisé dans ce tuto a été abandonné, il existe désormais une version en go à cette page. Pour ma part je n’utilise plus dnscrypt que j’ai trouvé de moins en moins fiable, sur fond de rumeur d’abandon du projet. À la place je vous recommande plutôt Unbound. Contexte Ce papier fait suite au précédent Chiffrer ses requêtes DNS avec DNScrypt et le complète en donnant une recette afin d’installer DNScrypt.

Chiffrer ses requêtes DNS avec DNScrypt.

Une charmante découverte

Vous trouverez dans ce papier: Un réflexion sur l’importance d’un DNS fiable Une proposition de solution en installant un client DNScrypt Prérequis: Une debian 8 ou une Redhat Edit du 17 mars 2018: le proxy utilisé dans ce tuto a été abandonné, il existe désormais une version en go à cette page. Pour ma part je n’utilise plus dnscrypt que j’ai trouvé de moins en moins fiable, sur fond de rumeur d’abandon du projet.